Aller au contenu principal
L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement

À propos

France, octobre 2007 : Grenelle de l’environnement. Il fut question de réchauffement climatique, de transports, de déchets, d’agriculture et de bien d’autre choses. Sur la nécessaire réduction de la consommation de produits animaux : rien.

France, mars 2008 : lancement des rencontres « Animal et société ». Un espoir de voir enfin émerger des mesures significatives en faveur du bien-être animal. Espoir suivi d’une immense déception. Ecoeurées, les grandes associations de protection animale quittent le comité de suivi des rencontres le 19 décembre 2008.

Monde, novembre 2009. Echec du sommet de Rome sur la sécurité alimentaire. Les affamés continueront à l’être alors que chacun sait qu’il y a assez de ressources pour que tous mangent à leur faim. Et, une fois de plus, le rôle de l’explosion de la consommation de produits d’origine animale a été éludé.

D’où l’immense ras-le-bol ressenti par les nombreux acteurs de notre société qui, chaque jour, mesurent les ravages de la surconsommation de viande sur la souffrance animale, la sous-alimentation humaine et sur l’environnement. Ras-le-bol de la toute puissance des filières de productions animales qui répandent dans le monde entier le modèle de l’élevage industriel et poussent à consommer toujours plus de chair, lait, œufs. Ras-le-bol de la démission des politiques.

C’est pourquoi, à l’aube du sommet mondial de Copenhague, des citoyens qui luttent contre la faim dans le monde, pour l'environnement et pour les animaux s’unissent pour tenter de briser l'omerta sur le problème de la surconsommation de viande et des élevages intensifs.

Ce site est né de cette démarche commune coordonnée par L214 avec le soutien de Fabrice Nicolino et aidée par PeTA France, Association Végétarienne de France, Ecologie sans Frontière et VegLorraine.

Euractiv18 juillet 2018https://www.euractiv.fr/section/climat/news/le-lait-et-la-viande-seront-les-plus-grands-pollueurs-dici-2050/Le lait et la viande seront les plus grands pollueurs d’ici 2050
Le Journal de l'environnement18 juin 2018http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-biodiversite-de-nouvelle-aquitaine-malade-de-l-agriculture-intensive,92260La biodiversité de Nouvelle-Aquitaine, malade de l'agriculture intensive
L'Usine Nouvelle08 mai 2018https://www.usinenouvelle.com/article/les-pays-consommateurs-de-viande-ont-la-plus-forte-empreinte-carbone.N689539Les pays consommateurs de viande ont la plus forte empreinte carbone
Medscape17 avril 2018https://francais.medscape.com/voirarticle/3604063?nlid=121883_2401&src=WNL_mdplsnews_180418_MSCPEDIT_FR&uac=285680MJ&faf=1Beurre ou huile d'olive, un impact opposé sur la mortalité
Le Monde26 mars 2018http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/03/26/la-deforestation-de-l-amerique-du-sud-nourrit-les-elevages-europeens_5276289_3244.html La déforestation de l’Amérique du Sud nourrit les élevages européens

MENU