Aller au contenu principal
L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement

Production et consommation de viande, lait, oeufs

  • On a produit dans le monde en 2012 : 302 millions de tonnes de viande, 754 millions de tonnes de lait et 1180 milliards d'oeufs
  • En France, on tue plus d'un milliard d'animaux dans les abattoirs chaque année, on produit 15 milliards d'œufs et 24,5 milliards de litre de lait
  • En France, on consomme annuellement par habitant : 89 kg équivalent carcasse de viande et 230 œufs

La production de viande se mesure en équivalent carcasse (ec.), ce qui correspond au poids des carcasses produites par les abattoirs (incluant donc des parties non comestibles comme les os et les tendons). Le ratio équivalent carcasse/viande désossée est en moyenne de 1,3, avec de petites différences d'une espèce à l'autre et d'un produit à l'autre (de 1,2 à 1,4).
La « consommation » nationale est calculée à partir de la production nationale, à laquelle on ajoute les importations et soustrait les exportations. Outre les aliments effectivement consommés par les ménages, elle inclut des produits qui ont été détruits (par exemple du fait de mauvaises conditions de stockage) ou jetés.

Productions animales dans le monde

Viande

La production mondiale de viande était de 45 millions de tonnes ec. en 1950 (Salim, 2015). Elle a augmenté a un rythme soutenu pour atteindre, en 2012, 302,4 millions de tonnes ec.

évolution de la production de viande dans le monde

FAOSTAT

Oeufs

La production mondiale d’œufs est passée de 15 millions de tonnes en 1961 à 71,9 millions de tonnes en 2012, ce qui correspond à 1180 milliards d’œufs. En 2012, les plus gros producteurs étaient la Chine, avec 472 milliards d’œufs, l'Union européenne avec 110 milliards d’œufs et les États-Unis avec 90 milliards d’œufs.

évolution de la production d'oeufs dans le monde

FAOSTAT

Lait

La production mondiale de lait est passée entre 1961 et 2012 de 344,2 à de 753,9 millions de tonnes.

évolution de la production de lait dans le monde

FAOSTAT

Consommation de viande dans le monde

La consommation de viande dans le monde est en moyenne de 42 kg.ec par habitant et par an, avec de fortes disparités (cf. carte).


Carte : chartsbin.com. Chiffres : FAOSTAT, 2011 en kg.ec. Cliquez sur "key" pour réduire la légende.

La consommation de viande dans un pays augmente principalement quand le pourvoir d'achat des habitants augmente. Entre la période 1964-1966 et la période 1997-1999, la consommation de viande est passée de 61,5 à 88,2 kg.ec par habitant dans les pays développés (OCDE) et de 10,2 à 25,5 kg.ec par habitant dans les pays en développement (FAO, 2003, chp. 5).
En Afrique subsaharienne (hors Afrique du Sud), elle a stagné de 9,9 à 9,4 kg.ec/hab. En Asie de l'est, elle a plus que quadruplé, de 8,7 kg.ec/hab. à 37,7 kg.ec/hab., du fait notamment de certains pays émergents comme la Corée du sud et la Chine (FAO, 2003, chp. 5).

Dans les pays développés, à partir des années 1980 ou 1990, les évolutions du niveau de la consommation de viande par habitant sont le plus souvent relativement faibles et, selon les cas, on observe une augmentation ou une diminution.

Un rapport de la FAO de 2011 conjecture que, entre 2005 et 2050, la demande de viande augmentera de 73% et celle de lait de 58%.

Nombre d’animaux abattus

L’augmentation de la production de viande, lait et oeufs s’accompagne d’une augmentation plus que proportionnelle du nombre d’animaux élevés et abattus en raison de la progression particulièrement forte de l’élevage de volailles, qui sont des animaux de petite taille.
En 2012, le nombre d’animaux abattus dans le monde pour la consommation alimentaire est estimé par la FAO à 67 milliards (FAO stat).

En France, environ un milliards d’animaux sont abattus chaque année pour produire de la viande.

En 2014, ont été tués dans les abattoirs français (FranceAgriMer, 2015b) :
– 747 900 000 poulets
– 76 100 000 canards, dont 37 300 000 canards gras
– 45 900 000 dindes
– 36 800 000 poules
– 31 700 000 lapins
– 25 100 000 pintades
– 23 653 000 cochons
– 4 642 600 bovins, dont 1 305 300 veaux
– 3 685 900 agneaux
– 714 600 chèvres
– 544 800 moutons adultes
– 300 000 oies
– 17 100 chevaux

Évolution du nombre d'abattages redressés (abattages en abattoir + estimation des abattages à la ferme) (FranceAgriMer, 2015) :

Il y avait 286 abattoirs d'animaux de boucherie en France en 2010 (France Agricole, 2011).

Consommation de viande, œufs et laitages par habitant en France

Viande

La consommation française annuelle de viande (animaux marins exclus) est passée, entre 1970 à 1990, de 3,93 à 5,66 milliards de t.ec, soit une progression de 1,6% par an. Elle est stable depuis.
Par habitant, la consommation annuelle est passée, entre 1970 et 1998, de 77,6 à 94,5 kg.ec, et a légèrement diminué depuis, pour atteindre en 2011 88,7 kg.ec.

évolution de la consommation de viande en France
FranceAgriMer, 2010

La structure de la consommation de viande s'est modifiée depuis 1970 au profit des viandes blanches, notamment la viande de volaille. La part de la viande bovine est passée de 39% en 1970 à 27% en 2014. La part de la viande de porc (y compris charcuterie) a légèrement augmenté ; la part de la volaille est passée de 16% en 1970 à 29,5% de la consommation totale de viande. La part de la viande ovine est restée stable et celle des autres viandes (cheval, lapin et gibier) a fortement baissé.

(FranceAgriMer, 2010)

Consommation réelle1 de viande par Français en 2014, en grammes :

Par jour Par semaine
Porcs 69 483
Volailles 54 378
Bovins 50 350
Ovins et caprin 7 49
Lapins, chevaux, gibier 7 49
Total 187 1309


Oeufs

En 2013, 45 millions de poules ont produit 15,2 milliards d'oeufs (GrapAgriFrance, 2014). Les Français en consomment en moyenne 230 par personne et par an, dont 140 en coquille et le reste sous forme "d'ovoproduits" (pâtisseries, sauces, plats préparés, etc.).

Produits laitiers

La France produit 24,5 milliards de litres lait par an, dont 23,7 milliards de litres lait de vache, 485 millions de litres de lait de chèvre et 258 millions de litres de lait de brebis (CNIEL, 2014).
La consommation française de produits laitiers se répartit comme suit :

Consommation de laitages en France
Adapté de CNIEL, 2014

Évolution de la consommation totale de lait en France (chiffres FAO stats 1961-2011)

Bibliographie


1. Pour calculer la consommation réelle (la quantité de viande achetée par les Français), nous avons divisé les chiffres officiels, exprimés en équivalent-carcasse, par 1,3 (cf. introduction). Les chiffres donnés sont donc des approximations. Notez bien aussi qu'il s'agit d'une moyenne incluant toutes les classes d'âge.

Direct Matin24 janvier 2017http://www.directmatin.fr/environnement/2017-01-24/la-consommation-de-viande-principale-cause-du-rechauffement-climatiqueLa consommation de viande, principale cause du réchauffement climatique
Le Figaro18 novembre 2016http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/11/18/20002-20161118ARTFIG00253-le-foll-annonce-des-aides-supplementaires-pour-les-eleveurs-laitiers-et-bovins.phpLe Foll annonce des aides supplémentaires pour les éleveurs laitiers et bovins
Le Parisien17 novembre 2016http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sante/grippe-aviaire-risque-eleve-dans-une-partie-de-la-france-17-11-2016-6339219.phpGrippe aviaire: risque "élevé" dans une partie de la France
ANSES16 novembre 2016https://www.anses.fr/fr/content/antibior%C3%A9sistance-en-sant%C3%A9-animale-les-taux-de-r%C3%A9sistances-se-stabilisent-les-ventes-dAntibiorésistance en santé animale : les taux de résistances se stabilisent, les ventes d’antibiotiques continuent de diminuer
Radio Canada International15 novembre 2016http://www.rcinet.ca/fr/2016/11/15/la-viande-rouge-poignarde-la-sante-des-canadiens-une-fourchette-a-la-fois/Le poignard de la viande rouge sur la santé des Canadiens

MENU