Aller au contenu principal
L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement

Le jeudi végétarien de Gand et autres initiatives du même ordre


- Gand instaure la journée végétarienne hebdomadaire
- Gand fait des émules
- Dans le même sens avec d’autres modalités...


Revenir à la page "Favoriser et accompagner la transition vers une alimentation plus végétale"


Gand instaure la journée végétarienne hebdomadaire[1]

Le 13 mai 2009, la ville belge de Gand a inauguré son premier « jeudi végétarien ». Cette initiative d’une journée hebdomadaire sans chair animale n’est pas la première de son genre. Toutefois, elle a suscité une couverture médiatique exceptionnelle[2] et est ainsi devenue un modèle dont beaucoup souhaitent s’inspirer tant en Belgique que dans d’autres pays. Rajendra Pachauri, président du GIEC a contribué à la populariser au niveau mondial. En amont, la conférence « Less Meat, less Heat » donnée par le président du GIEC à l’université de Gand le 30 août 2008[3] a été l’un des facteurs qui ont encouragé la ville à mener ce projet à bien.

La municipalité de Gand est particulièrement dynamique en matière de politique de lutte contre le réchauffement climatique[4]. Dans l’équipe municipale, le principal artisan du « jeudi végétarien » a été le conseiller municipal Tom Balthazar[5], en charge des quatre domaines qui constituent les quatre bonnes raisons d’instaurer une journée végétarienne : environnement, santé, bien-être animal, solidarité nord-sud. Il a été épaulé dans la préparation de cette mesure par l’association EVA[6] (Ethical Vegetarian Alternative).

Les principaux éléments du dispositif mis en place à Gand sont les suivants :
- Campagne de sensibilisation des habitants (tracts, réunions d’information, etc.) sur les bienfaits d’une alimentation plus végétale.
- Instauration du menu végétarien le jeudi dans la restauration collective publique pour les employés de la ville dès le 13 mai 2009. La mesure a été étendue aux écoles à la rentrée de septembre et devrait s’étendre aux hôpitaux. Les promoteurs du jeudi végétarien espèrent voir les restaurants d’entreprise et d’autres institutions faire de même.
- Démarche en direction des restaurateurs privés afin qu’il proposent au moins un menu végétarien sur leur carte le jeudi.
- Mise en place de cours de cuisine végétarienne destinés aux professionnels de la restauration.
- Diverses actions en direction des particuliers : distributions de cartes de la ville indiquant où l’on peut manger végétarien, organisation de stands de dégustation de mets végétariens[7], cours de cuisine végétarienne destinés aux particuliers.


Revenir au sommaire de la page


Gand fait des émules

A la suite de Gand, d’autres municipalités de Belgique (Hasselt et Mechelen) ont lancé la journée végétarienne hebdomadaire. La municipalité d’Anvers a mis le végétarisme à l’honneur pendant le mois de l’énergie et de l’environnement[8]. Le lundi végétarien est d’ors et déjà en vigueur dans les écoles de Baltimore et la ville de New York envisage de suivre cet exemple[9]. Brême en Allemagne s’apprête à instaurer à son tour la journée végétarienne[10]. La commune suisse d’Yverdon va très probablement introduire cette pratique dans les cantines scolaires[11]. Elle est déjà en place dans le 2e arrondissement de Paris. A Taïwan, le ministère de l’Education incite les écoles, collèges et lycées à proposer un menu végétarien une fois par semaine[12]. Depuis janvier 2010, les cantines scolaires de Strasbourg servent un repas végétarien par trimestre[13]. La campagne pour un jour sans viande a été lancée les 3 et 4 octobre 2009 à Sao Paulo au Brésil[14]...


Revenir au sommaire de la page


Dans le même sens avec d’autres modalités...

...on voit des organismes publics inciter à réduire la consommation de produits d’origine animale.
En Grande Bretagne, une étude a été publiée en janvier 2009 sur l’impact environnemental du système de santé. Le rapport recommande de réduire les quantités de viande et produits laitiers et d’augmenter la part des légumes produits localement dans les repas servis dans les hôpitaux et conseille de servir des repas végétariens une fois par semaine[15].
En décembre 2009, la Commission britannique pour le développement durable, organisme public chargé de conseiller le gouvernement, a remis un rapport recommandant aux autorités de faire baisser la consommation de viande[16].
En Suède, en juin 2009, l’Administation nationale de l’alimentation a publié une brochure invitant à consommer moins de viande et à n’acheter que du poisson issu de modes d’élevage ou de pêche durables[17].
En Belgique, les grandes lignes du nouveau plan national nutrition santé 2011-2015 ont été présentées à la Chambre le 10 mars 2010. Le plan prévoit notamment une réduction de la consommation de la viande rouge (pour répondre aux objectifs de développement durable), en lançant par exemple des « journées sans viande » dans les cantines des écoles et des entreprises. Le plan suggère aussi une diminution des taxes sur les fruits et légumes[18].


Revenir au sommaire de la page



1. Pour une information plus complète sur le jeudi végétarien de Gand, voir la FAQ en anglais sur le site d’EVA.
2. http://www.vegetarisme.be/index.php?option=com_content&view=article&id=…
3. http://www.evana.org/index.php?id=36895&lang=en
4. Ce qui a valu à Gand d’être récompensée par un « Climate Star Award » le 22 octobre 2009.
5. 6. Interview de Tobias Leenaert d’EVA.
7. Cf. Ian Traynor, « Day of the lentil burghers: Ghent goes veggie to lose weight and save planet », The Guardian, 14 mai 2009.
8. http://www.vegetarian.org.nz/content/2009/10/on-world-vegetarian-day-ve…
9. « Bao Ong, A Push to Start the School Week without Meat », New York Times, 10 avril 2010.
10. Taz.de, « Bremen propagiert Veggiday », 28 janvier 2010.
11. https://www.youtube.com/watch?v=nwF0_fTF0uQ
12. « Schools encouraged to offer vegetarian lunches », The China Post, 13 mars 2010.
13. « Repas sans viande pour le bilan carbone », DNA, 29 janvier 2010.
14. http://diasemcarne.wordpress.com/
15. AFP, « Moins de viande dans les hôpitaux est bon pour la santé de la planète selon un rapport britannique », 26 janvier 2009.
16. Gaëlle Dupont, « Moins de viande au menu des Britanniques », Le Monde, 22 décembre 2009.
17. National food administration, Environmentally effective food choices.
18. « Une journée sans viande dans les cantines ? », RTL info Belgique, 11 mars 2010.
Euractiv18 juillet 2018https://www.euractiv.fr/section/climat/news/le-lait-et-la-viande-seront-les-plus-grands-pollueurs-dici-2050/Le lait et la viande seront les plus grands pollueurs d’ici 2050
Le Journal de l'environnement18 juin 2018http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-biodiversite-de-nouvelle-aquitaine-malade-de-l-agriculture-intensive,92260La biodiversité de Nouvelle-Aquitaine, malade de l'agriculture intensive
L'Usine Nouvelle08 mai 2018https://www.usinenouvelle.com/article/les-pays-consommateurs-de-viande-ont-la-plus-forte-empreinte-carbone.N689539Les pays consommateurs de viande ont la plus forte empreinte carbone
Medscape17 avril 2018https://francais.medscape.com/voirarticle/3604063?nlid=121883_2401&src=WNL_mdplsnews_180418_MSCPEDIT_FR&uac=285680MJ&faf=1Beurre ou huile d'olive, un impact opposé sur la mortalité
Le Monde26 mars 2018http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/03/26/la-deforestation-de-l-amerique-du-sud-nourrit-les-elevages-europeens_5276289_3244.html La déforestation de l’Amérique du Sud nourrit les élevages européens

MENU