Aller au contenu principal
L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement

Rendez-vous au ministère de l'écologie du 22 février 2010

Une délégation de viande.info a été reçue par Anne-Laure Jutier, chargée de mission auprès du cabinet de Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie.
Viande.info était représenté par Yves Cochet (député), Jean-Paul Jaud (réalisateur de "Nos enfants nous accuseront"), Estiva Reus et Brigitte Gothière (représentantes de L214).

L'entretien a duré environ 1h30. Les dossiers "Impact" et "Propositions" ont été remis à Anne-Laure Jutier.

Cette discussion a débuté par une rapide présentation de viande.info et des acteurs réunis sous cette initiative à la suite de l'échec du sommet de Rome de novembre 2009 et à la perspective du sommet Copenhague.

Constat de la surproduction et de la surconsommation de produits d'origine animale

Le constat de la surconsommation et de la surproduction en France et dans le Monde a été dressé, chiffres à l'appui. Il a été notamment souligné que la France se situait dans le peloton de tête des plus gros consommateurs / producteurs.
La perspective des années futures a été abordée en questionnant l'axiome "la consommation va augmenter, la production va augmenter" : n'y a-t-il pas d'autres voies ?

L'impact négatif de ces excès

Les conséquences de la surconsommation et de la surproduction de viande dans les différents domaines développés sur viande.info ont été exposés, en rappelant que la France avait sa part de responsabilité dans le tableau mondial.

Télécharger le dossier "impact"

Réduire le volume des productions animales,
accroître la part des végétaux dans la consommation

Plusieurs pistes ont été abordées. En particulier, la proposition de promouvoir une journée sans viande par semaine et de favoriser la présence du choix végétarien pour les repas pris hors domicile. On peut s'inspirer d'expériences déjà en place dans des pays étrangers, ou encore des méthodes mises en oeuvre pour développer la restauration bio.
Ont été également évoquées les questions de l'emploi, de la réorientation de la production, de la formation et de l'information, de la réduction du gaspillage et du nécessaire freinage des productions animales au niveau mondial, dont l'Europe pourrait être fer de lance.

Télécharger le dossier "quelques propositions"

Nous avons insisté sur le fait que l'étape primordiale était que les pouvoirs publics reconnaissent l'existence du problème et fassent leur part dans la sensibilisation de nos concitoyens à la nécessaire évolution de nos modes de production et de consommation alimentaires.

Anne-Laure Jutier s'est engagée à transmettre les dossiers et à nous tenir informés des réactions du ministère.

Le Journal du CNRS13 mai 2020https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-virus-sont-une-des-forces-majeures-qui-faconnent-la-biosphere« Les virus sont une des forces majeures qui façonnent la biosphère »
Le Vif11 mai 2020https://www.levif.be/actualite/sciences/l-elevage-intensif-favorise-la-transmission-de-virus-a-l-homme/article-normal-1287301.htmlL'élevage intensif favorise la transmission de virus à l'Homme
Libération08 mai 2020https://www.liberation.fr/france/2020/05/08/doit-on-continuer-a-manger-de-la-viande_1787314Doit-on continuer à manger de la viande ?
Futura Planète07 mai 2020https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/biodiversite-deforestation-braconnage-elevage-intensif-reflexions-biodiversite-isabelle-autissier-80763/Déforestation, braconnage, élevage intensif, réflexions sur la biodiversité !
Capital06 mai 2020https://www.capital.fr/economie-politique/les-abattoirs-maltraitent-ils-les-animaux-1369370Les abattoirs maltraitent-ils les animaux ?

MENU